OMG ! Je l’attendais et travaillais depuis plus de deux mois, le voici le voilà, mon nouveau site web ! Yéééééé (petite danse du bonheur sur ma chaise!)!

Petit historique

Début 2018, j’avais entrepris une mise à jour : j’avais choisi un nouveau thème, rafraîchi mon portfolio, refait le look,  même ajouté des catégories dans mon portfolio.  Toutefois, je n’étais pas encore tout à fait satisfaite mais je ne voyais plus comment le faire évoluer.   Je trouvais mon site un peu plate, pas réellement à mon image.  J’ai appris à faire un site web à l’école dans le cadre de mes cours en photographie : mon premier site était d’ailleurs le fruit d’un travail scolaire.  J’ai donc certaines bases mais avouons-le, je suis photographe, pas designer de site web !

Dans mes résolutions de 2019, mon site web était concerné : j’en voulais un plus dynamique, avec plus d’information, plus de photos, plus de sourires bref, davantage à mon image avec mes forfaits, mes services et de nouvelles photos.  Et l’aventure commença en décembre 2018 !

Mon amoureux voulant m’aider, il s’est mis à me « challenger ».  Il m’envoyait des sites web de d’autres photographes pour m’inspirer, me magasinait des thèmes et modèles de sites web et me les partageait me demandant mon avis.  Entre nous, je crois qu’il était tanné de m’entendre chialer que je n’aimais pas mon site : il m’encourageait à bouger ! Je planchais sur mes forfaits et mes services depuis un mois dans des documents sur google drive et j’écrivais de futurs articles sur mon blog :  je me replongeais dans WordPress, je tentais d’améliorer ce que j’avais déjà en place en vue de ma refonte de site web.  L’amoureux et moi avons eu une grande discussion : payer ou ne pas payer pour un thème WordPress.  À la base, je ne voulais pas payer parce que je voulais tout faire moi-même mais j’étais face à un mur pour la programmation de certaines choses.  Aussi, je ne voulais pas apprendre du CSS et du PHP et du langage de codes que j’oublierais aussi rapidement qu’appris.

Bref, en pensant aux économies à faire sur le long terme (le fait que je peux le modifier à ma guise sans passer par une autre personne, le fait que je croyais naïvement n’avoir qu’à « entrer des infos dans des cases » pour le monter) je me suis laissé convaincre et j’ai acheté un thème de site web pour WordPress!  😀

J’ai aussi beaucoup appris en refaisant tout : j’ai fait plein d’erreur de débutante ! Pour les intéressés, voici quelque points à réfléchir pour réussir votre mise à jour ! 🙂

Avant d’installer et de tout changer votre site, faites un backup ! 

Dans mon cas, j’ai choisi d’acheter un thème (Novo, trouvé sur Themeforest adapté pour WordPress). En achetant le dit thème, excitée, je l’ai installé tout de suite.  Je n’avais pas fait de sauvegarde de mon site auparavant.  J’ai tout perdu! Par la suite, j’ai appris que j’aurais pu demander à mon hébergeur un coup de main pour retourner chercher mon site tel qu’avant mes changements.  Toutefois, je suis une « p’tite vite », j’avais déjà recommencé et j’aimais bien mes premiers résultats, malgré que je sois chez un hébergeur hors pairs (Likuid : je n’ai que des bons mots les concernant!), j’ai choisi de tout reprendre, à zéro.  Tant qu’à refaire mon site, aussi bien tout refaire ! 🙂

Payer pour un thème ne signifie pas ne pas avoir de travail à faire ! 

Naïvement, je croyais qu’en achetant un nouveau thème, je n’aurais que des cases à remplir, des photos à mettre en ligne et que tout se ferait comme par magie. Erreur ! 🙂

J’ai dû jouer avec des configurations, jouer dans l’édition de pages web, j’ai dû faire un peu de code et même contacter le service technique pour un bug.  Je croyais que le service technique du thème que j’avais acheté me garantissait un support technique…  Eh bien non.  Ou j’ai été malchanceuse !?  Le jour où j’ai eu un bug, je me suis simplement obstiné avec une personne qui visiblement, n’avait pas lui non plus, l’anglais comme langue maternelle (du moins c’est l’excuse que je lui donne).  J’ai été bien déçue du manque de support technique reçu.  Pour m’aider dans mon bug, j’ai dû me tourner vers un forum de discussion au sujet de WordPress et un spécialiste-gentil-samaritain m’a offert deux heures de son temps pour m’aider.  J’ai beaucoup appris grâce à lui.

Entre autre, si vous êtes avec WordPress, notez les programmes et les dates que vous mettez à jour : si un bug apparaît ensuite, vous aurez une meilleure idée de  quelle extension peut entrer en conflit et causer le bug en question.

Un brouillon ? Une structure?

Avant de se lancer, il est toujours bon de savoir vers quel type de site web on s’en va, quel type de pages et informations qu’on veut insérer.  Il est recommandé de faire un brouillon, sur papier (ou tablette!) des pages désirées, du comment on pense structurer l’information, mettre les images, etc.

Perso, à cette étape, je n’avais pas pensé à un détail : mon nouveau site web disposait d’un million de modèles de pages, de gadgets et autre.  Je pensais qu’il serait facile de faire mes pages à partir des modèles déjà établis, selon la structure que je m’étais préparée… Mais tout compte fait, non.  J’ai dû revoir ma structure, revoir le comment serait présenté mon site web.  Le brouillon de la structure sert aussi à ça : nous faire mijoter à la hiérarchie de nos pages.  Est-ce que le portfolio et la page de présentation du service serait la même ? Est-ce que ma foire aux questions seraient dans la page « contact » ou la mettrai-je sur une page, seule ou je la cache ailleurs? Que de questions ! 🙂

Et on mets en ligne ! 

Eh voilà ! Après révisions, après avoir changé d’idée quelques fois, après les bugs, le voici pour vrai: mon nouveau bébé ! Il est exactement à mon image : original, drôle, pas parfait car il reste toujours du travail à faire lorsqu’on est perfectionniste et qu’on veut montrer le meilleur mais parfait pour moi, pour le moment !

Plusieurs sections viendront s’ajouter avec le temps mais grosso-modo, c’est ça ! 🙂  Vous en dites quoi, il est joli, non ? 🙂